B3 offre ICEBERG au Quartier des spectacles de Montréal
1 juillet 2012

Dans le cadre du concours Luminothérapie qui a comme objectif l’animation des espaces publics du Quartier des spectacles de Montréal, B3 réunit architecture de paysage et design industriel. Avec Iceberg, la place des festivals et l’esplanade de la Place des Arts se dotent d’une intervention forte et emblématique à l’image d’une montagne de glace. L’innovation et l’ingéniosité de la proposition reposent dans la mise en scène d’une gigantesque pièce reconnaissable par tous procurant une expérience sensorielle digne de la réputation internationale du Quartier des spectacles et de Montréal, ville UNESCO de design.

le propos artistique
Iceberg repose sur une démarche créative, qui a comme leitmotiv : Intégration au lieu d’intervention en s’inspirant et en tirant parti des forces du lieu, de l’architecture en place pour rattacher le projet au site afin de lui donner justesse et profondeur. Intégration de l’art au projet comme mécanisme révélateur des forces iconographiques du lieu : le Quartier des spectacles. Intégration de créateurs en une entité pour l’élaboration et le développement du projet afin de renouveler les idées et de repousser les limites de création.

les intentions conceptuelles et l’expérience
La pertinence et l’originalité de la proposition résident dans un des plus simples et mystérieux phénomènes de l’hiver : la glace. Le questionnement et la participation des usagers proviennent de l’expérience sensorielle générée par un mécanisme perceptif inspiré de l’analogie d’un bloc de glace et qui met en scène forme, textures et couleurs.

La capacité de l’installation à susciter l’émotion provient du rapport d’échelle et du mouvement créé par la répétition de formes orthogonales disposées sur les parois de l’œuvre. L’effet perceptif se ressent au loin par la monumentalité de l’icône, et à proximité par le mouvement des formes et textures accentué par un effet lumineux.

les qualités expérientielles
La pièce de la place des festivals « Ice » prend place au pourtour de la fontaine principale à l’intérieur d’une énorme banquise qui envahit la totalité de la place. Cette banquise est formée par l’accumulation de neige et le piétinement des passants au quotidien. Le soir, animé par les alignements des projecteurs en place et les mégastructures d’éclairage, l’espace adopte la couleur phare du Quartier des spectacles, soit le rouge.

L’autre pièce « Berg » tire parti de la topographie de l’esplanade de la place des arts afin de mettre en valeur les qualités paysagères du site. L’une des qualités expérientielles principales réside dans la mise en place des couleurs identitaires de l’hiver (le blanc) et du quartier des spectacles (le rouge). Ce jeu de contraste est au cœur de l’expérience. Chacune des structures se vêtit de blanc (paroi froide) et de rouge (paroi chaude). La paroi blanche est recouverte d’un fini texturé sablé et la paroi rouge est habillée d’un chaud vêtement rouge.

Les deux structures atteignent environ 6 mètres de haut et s’implantent dans un périmètre de plus ou moins 12 m de diamètre réagissant en proportion à leur cadre bâti respectif. L’échelle des parois et des ouvertures entre les parois permettent aux usagers de profiter de l’ensoleillement et d’être protégés des vents dominants à l’intérieur d’une pièce à ciel ouvert l’hiver !

voir la fiche du projet >